AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SARA + she makes me talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Looking up there's only sky
Rest your head I'll take you high
And we won't fade into darkness
Won't let you fade into darkness

› points : 50
› myrtle beach since : 17/06/2014
› messages : 24
› pseudo : maman dragibus
› célébrité : Amanda Seyfried
› crédits : astoria
› statut civil : avec sa nièce à charge, pas vraiment le temps de penser à sa vie amoureuse. Le célibat lui va parfaitement maintenant.
› métier : écrivain de thriller fantastique, même si depuis deux mois, c'est la page blanche
› adresse : #103 Pinecrest

MessageSujet: SARA + she makes me talk Dim 29 Juin - 14:00


Sara-Rose & Freya
    she makes me talk

Un long soupir résigné s’échappa de ses lèvres. Sa nouvelle vie à Myrtle Beach n’était pas des plus simples. Et elle en avait maintenant une nouvelle preuve. Elle était censée aller chez la psy dans moins d’une heure, pour ce rendez-vous hebdomadaire, devenue obligatoire par le tribunal. En général, elle trouvait quelqu’un pour garder Chloé pendant ce temps-là. Mais elle venait de tester les limites de ses connaissances ici. Il fallait bien l’avouer, elle n’avait pas vraiment d’amis ici. Ni même de connaissances. Et tous étaient pris. En arrivant, elle n’avait pas trouvé utile de trouver une nourrice. Après tout, elle travaillait à la maison. Si le terme travailler était vraiment celui qui correspondait à la page blanche qui apparaissait sur son ordinateur. Depuis la mort d’Arya, elle était incapable d’écrire. Elle était de nouveau vidée, comme après la mort de leurs parents. Freya jeta un autre coup d’œil sur l’horloge mural. Le temps filait et les solutions s’épuisaient. Il ne lui restait plus qu’une solution. Pas la meilleure, mais la seule.

Freya lança un regard désolée aux autres personnes qui patientaient en attendant leur rendez-vous. Chloé ne s’arrêtait pas de pleurer. La jeune femme sortit la petite de sa poussette pour la prendre contre elle. Cela la calma un peu, les sanglots commencèrent à diminuer petit à petit. Emmener sa nièce à son rendez-vous n’était vraiment pas la solution idéale, mais fautes de baby-sitter… Elle ne pouvait se permettre d’annuler avec le docteur Ainsworth. Les parents d’Ethan l’attendaient au retour. Si elle ratait ne serait-ce qu’un rendez-vous, cela pourrait se retourner contre elle. Etre obligé devenir ici lui laissait un goût bien amer dans la bouche. Elle avait toujours trouvé que les psychologues ne servaient à rien. Si elle voulait parler et raconter sa vie, elle le faisait auprès d’une amie. Pas la peine de le faire face à un inconnu qui va chercher à vous juger. Mais en rencontrant Sara-Rose, Freya avait dû se faire une autre idée sur les psys. Cela lui faisait mal de l’avouer, mais elle appréciait vraiment la femme qui devait décider si elle était apte à élever sa filleule ou pas. Elle avait même presque l’impression de pouvoir en faire une amie. La porte du bureau s’ouvrit, laissant apparaitre Sara et un homme. Ils se serrèrent la main et la psychologue se tourna vers elle. Freya déposa Chloé –qui commençait à s’endormir- dans la poussette rapidement. Puis se dirigea vers la jeune femme. C’était son tour !

_________________

    I would hold you in my arms. I would take the pain away. Thank you for all you've done, forgive all your mistakes, there's nothing I wouldn't do to hear your voice again.Sometimes I wanna call you but I know you won't be there.


Dernière édition par Freya Sterling le Lun 30 Juin - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



« Well you only need the light when it's burning low. Only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low. Only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go ... And you let her go. »


› points : 217
› myrtle beach since : 07/04/2014
› messages : 408
› pseudo : Luxette
› célébrité : Kristen Bell
› crédits : Bazzart & TumblR
› statut civil : Célibataire, officiellement mais en réalité, elle couche avec le mari de sa meilleure amie. Horrible, non ? En plus de ça, elle se rapproche de plus en plus d'un jeune homme pour tromper son monde, mais ne risque-t-elle pas de se laisser prendre à son propre jeu ?
› métier : Psychologue à l'hôpital de la ville, mais dispose d'un cabinet à Pinecrest où elle bosse 3 jours par semaine
› adresse : Pinecrest, #1077

MessageSujet: Re: SARA + she makes me talk Lun 30 Juin - 5:31




she makes me talk
Ft. Freya & Sara
 
La blonde sursauta en entendant son téléphone sonner. Elle avait la tête entre les mains et elle était immobile depuis au moins cinq bonnes minutes. Elle se redressa difficilement et décrocha le téléphone fixe qui trônait sur son bureau. C'était Amélia, son assistante. " Votre patient est là, Mlle Ainsworth. Je le fais entrer ? " Elle consulta rapidement son agenda, Peter Robertson, un de ses premiers patients. Elle hocha la tête et traça une petite croix au crayon à côté du nom. " Oui, Amélia, c'est bon pour moi. Merci." Elle sourit et raccrocha. La consultation risquait d'être difficile. Peter était un patient compliqué, à la limite du bipolaire. Difficile à comprendre, à cerner, il changeait souvent d'humeurs, d'avis et se montrait parfois agressif envers la psy. Elle soupira et se leva, lissant sa jupe au passage, avant de se diriger vers son armoire. Elle attrapa le dossier de son patient et le déposa sur son bureau. Synchro, elle entendit quelques coups frappés à sa porte. Elle alla ouvrir et sourit au quadra qui se tenait devant elle. Il était plutôt charmant, malgré quelques cicatrices sur son visage, preuves d'un passé difficile. " Bonjour Peter, vous pouvez entrer." [...] " On se revoit dans deux semaines. Il y a encore pas mal de boulot mais on tient le bon bout, d'accord ? " Elle serra la main au brun et le laissa partir, son regard se portant sur sa prochaine patiente, Freya, une jeune femme, nouvelle en ville. Elle lui sourit et s'avança vers elle, refermant son bureau. " Bonjour Freya. Ca vous va si on commence cette séance par un café ? J'ai un mal de crâne pas possible." Elle esquissa une grimace avant d'arriver devant la jeune femme. Elle lui tendit la main et jeta un coup d'oeil au bébé qui accompagnait la jeune femme. Le bébé trônait dans sa poussette, et semblait plutôt paisible. " Chloé, j'imagine ? " Elle sourit à sa patiente. Elle devait justement la suivre pour déterminer si Freya serait une bonne mère pour la petite fille, sa nièce, dont les parents étaient morts bien trop tôt. " Allez venez, on va faire un petit tour, ça l'endormira et après, on se met aux choses sérieuses ! " Elle lui sourit et lui indiqua le chemin d'un signe de la main. 

© Belzébuth

_________________
Destroying love

   
On a beau dire qu'avec le temps, tout passe, tout s'oublie, j'ai beau souffrir mais rien n'entache l'image que j'ai de lui. Je peux mourir mais surtout pas qu'on me dise que c'est fini. Laissez-moi vivre d'amour et de rêves aussi. Je me suis égarée, à espérer revivre dans l'ombre de ses pas.  © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Looking up there's only sky
Rest your head I'll take you high
And we won't fade into darkness
Won't let you fade into darkness

› points : 50
› myrtle beach since : 17/06/2014
› messages : 24
› pseudo : maman dragibus
› célébrité : Amanda Seyfried
› crédits : astoria
› statut civil : avec sa nièce à charge, pas vraiment le temps de penser à sa vie amoureuse. Le célibat lui va parfaitement maintenant.
› métier : écrivain de thriller fantastique, même si depuis deux mois, c'est la page blanche
› adresse : #103 Pinecrest

MessageSujet: Re: SARA + she makes me talk Lun 30 Juin - 22:08


Sara-Rose & Freya
    she makes me talk

Chloé se montrait bien difficile par moment. Elle avait ses dents de laits qui perçaient les gencives et pour avoir pas mal souffert avec ses dents de sagesse, Freya savait que ce n’était pas du tout agréable. Et une part d’elle avait souvent l’impression qu’il y avait autre chose. Comme si sa nièce pleurait aussi ses parents. Après tout, les enfants, même en bas âge, ressentent énormément les choses. Chloé devait bien sentir que quelque chose n’allait pas. Ce qui rendait Freya totalement désemparée. Comment consoles-t-on une enfant qui n’a même pas un an de la disparition de ses parents ? Elle savait déjà à peine la consoler normalement. Elle apprenait encore comment s’occuper de Chloé. Sans doute ce qui la dérangeait tant dans le fait de devoir voir toute les semaines une psy. Elle ne ressentait encore que davantage sa faiblesse, son désarroi. C’était plus que déroutants. Le seul point positif qu’elle avait pu trouver à cette situation était d’avoir rencontré Sara-Rose. Parce que malgré tout, cette femme lui était très agréable. Même si elle se sentait mal à l’aise avec Chloé qui pleurait. Au moins, elle s’était calmée un peu, étant presque sur le point de s’endormir lorsque la psychologue sortit de son bureau, disant au revoir à son précédent patient. Freya venait de poser la petite dans sa poussette lorsque Sara arriva à son niveau. « Bonjour Freya. Ca vous va si on commence cette séance par un café ? J'ai un mal de crâne pas possible. » L’écrivain remonta la petite couverture de laine de la petite sur elle, avant de se tourner vers sa psy, un sourire aux lèvres. « Bonjour. Pas de soucis, un café est toujours le bienvenu. » Freya lui serra la main que Sara lui tendait. Elle regarda également la petite. « Chloé, j'imagine ? » La jeune femme fit un sourire en jetant elle aussi un autre regard à sa nièce. « C’est bien ma petite princesse. Je n’avais personne pour la garder, du coup, j’ai dû l’emmener avec moi. » D’un signe de la main, Sara lui indiqua une direction. « Allez venez, on va faire un petit tour, ça l'endormira et après, on se met aux choses sérieuses ! » Freya ne se fit pas prier, ne pas tout de suite aller s’enfermer dans ce bureau qui lui faisait légèrement peur.

Elles arrivèrent finalement devant la machine à café. Sara avait totalement eu raison, Chloé s’était endormie. Subitement, elle semblait si paisible loin de ses crises de larmes. Oui, pas de doute, Freya ne supportait tout simplement pas de voir sa nièce malheureuse. Au moins, lorsqu’elle dormait, elle avait presque un sourire aux lèvres. Et c’était donc l’esprit plus tranquille qu’elle se tourna vers Sara-Rose. « Pourquoi ce mal de tête ? Un début de journée difficile ? »

_________________

    I would hold you in my arms. I would take the pain away. Thank you for all you've done, forgive all your mistakes, there's nothing I wouldn't do to hear your voice again.Sometimes I wanna call you but I know you won't be there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



« Well you only need the light when it's burning low. Only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low. Only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go ... And you let her go. »


› points : 217
› myrtle beach since : 07/04/2014
› messages : 408
› pseudo : Luxette
› célébrité : Kristen Bell
› crédits : Bazzart & TumblR
› statut civil : Célibataire, officiellement mais en réalité, elle couche avec le mari de sa meilleure amie. Horrible, non ? En plus de ça, elle se rapproche de plus en plus d'un jeune homme pour tromper son monde, mais ne risque-t-elle pas de se laisser prendre à son propre jeu ?
› métier : Psychologue à l'hôpital de la ville, mais dispose d'un cabinet à Pinecrest où elle bosse 3 jours par semaine
› adresse : Pinecrest, #1077

MessageSujet: Re: SARA + she makes me talk Mar 1 Juil - 6:21






she makes me talk
Ft. Freya & Sara

La psy sourit à sa patiente. C’était étrange comme parfois elle pouvait se rapprocher des gens. Il y avait certains patients avec qui elle avait du mal et avec qui elle restait professionnelle. D’autres avec qui elle se sentait plus proche et avec qui elle avait envie de tisser des liens. Freya faisait partie de ceux là. Sa douceur, sa fragilité, son histoire, tout en elle donnait envie à la blonde de l’aider et de lui redonner le sourire. Et pas seulement parce qu’elle était psy. Elle la salua donc et lui proposa de commencer le rendez-vous avec un café, lui avouant qu’elle avait une migraine terrible. Chose qu’elle ne faisait que rarement. Parler de soi quand on est psy est totalement proscrit avec ses patients, sauf quand on a des atomes crochus. La patiente se leva et hocha la tête : « Bonjour. Pas de soucis, un café est toujours le bienvenu. » Un sourire se dessina sur son visage tandis qu’elle attrapait et serrait la main de Sara. « Parfait, je vous invite alors. » La psy sourit et regarda un instant le bébé dans le berceau et lui demanda si c’était bien Chloé. Freya lança un regard à la poussette et son visage s’illumina lorsqu’il se posa sur la petite qui gazouillait sagement. « C’est bien ma petite princesse. Je n’avais personne pour la garder, du coup, j’ai dû l’emmener avec moi. » Elle l’aimait vraiment, c’était indéniable. Sara se promit de noter tout ça dans son dossier. Elle comptait bien tout faire pour aider Freya à obtenir la garde la petite. Elle était faite pour Chloé, c’était une évidence. Elle ne doutait pas un seul instant que la petite serait très heureuse avec sa tante. Elle lui fit un petit signe de la main pour l’inviter à bouger. En plus de ça, la balade endormirait le bébé et cela serait plus facile pour une séance calme.

Elles arrivèrent finalement devant la machine à café et Sara sourit en apercevant le bébé dormir. « Vous voyez, ça marche à tous les coups.» Elle sortit son badge et se choisit un expresso corsé. « Qu’est ce que vous voulez ? Un café ou autre chose ? Il y a pas mal de choix. » Elle s’écarta pour que la jeune femme fasse son choix et elle but une gorgée de son café en attendant que Freya soit servie. La jeune femme attrapa sa boisson et se tourna vers sa psy : « Pourquoi ce mal de tête ? Un début de journée difficile ? » La question surprit un instant la blonde et elle esquissa une moue en haussant les épaules. Journée difficile, soirée difficile, semaine difficile, mois difficile. En ce moment, elle les cumulait. Elle se rappelait de la nuit qu’elle venait de passer avec Wayne, une nuit magique mais qui la laissait de nouveau pleine de rancœur, de culpabilité. Surtout après la promesse qu’elle avait faite à Aaron, à ses sœurs. Elle soupira et sourit à sa patiente. « En tant que psy, je ne suis pas censée vous parler de moi mais puisqu’on est à la machine à café, j’imagine que je peux faire une exception.» Elle esquissa un sourire avant de reprendre : « Disons que je suis depuis quelques mois dans une situation amoureuse un peu compliquée. Beaucoup, même. Et j’ai beau tout faire pour m’en sortir, je retombe toujours exactement au même endroit. Ca devient frustrant, j’en viens à m’analyser moi-même pour savoir ce qui cloche. » Elle soupira et haussa les épaules avant de boire une autre gorgée. La chaleur et l’amertume du café lui firent esquisser une grimace. « La vie est loin d’être comme on l’imaginait. Quand j’étais plus jeune, je pensais qu’à 30 ans, je serais mariée, maman de deux enfants. J’imagine que vous aussi, vous imaginiez quelque chose de différent … » Elle tendait une perche à la jeune femme pour qu’elle se confie un peu à elle. Après tout, elle n’allait pas passer la séance à parler d’elle. C’était elle, la psy. Et puis, la jeune femme restait assez silencieuse sur son passé, son enfance. C’était pourtant important pour Sara de savoir à quoi elle avait renoncé pour Chloé. Quand on fait un choix, il y a souvent des sacrifices qui vont avec.

© Belzébuth


_________________
Destroying love

   
On a beau dire qu'avec le temps, tout passe, tout s'oublie, j'ai beau souffrir mais rien n'entache l'image que j'ai de lui. Je peux mourir mais surtout pas qu'on me dise que c'est fini. Laissez-moi vivre d'amour et de rêves aussi. Je me suis égarée, à espérer revivre dans l'ombre de ses pas.  © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Looking up there's only sky
Rest your head I'll take you high
And we won't fade into darkness
Won't let you fade into darkness

› points : 50
› myrtle beach since : 17/06/2014
› messages : 24
› pseudo : maman dragibus
› célébrité : Amanda Seyfried
› crédits : astoria
› statut civil : avec sa nièce à charge, pas vraiment le temps de penser à sa vie amoureuse. Le célibat lui va parfaitement maintenant.
› métier : écrivain de thriller fantastique, même si depuis deux mois, c'est la page blanche
› adresse : #103 Pinecrest

MessageSujet: Re: SARA + she makes me talk Mer 2 Juil - 0:09


Sara-Rose & Freya
    she makes me talk

« Vous voyez, ça marche à tous les coups. » Freya le constatait en regardant le visage de sa nièce, paisiblement endormie. Elle venait peut-être de trouver là une nouvelle technique pour l’endormir. Même si elle se voyait mal faire le tour de la maison pour l’endormir. Surtout en pleine nuit. Déjà qu’elle gagnait souvent la chambre de Chloé au radar, les yeux mi-clos. Là, il lui aurait fallu prendre la petite, descendre les escaliers, poser la petite dans son parc le temps d’ouvrir la poussette… Et c’était légèrement dangereux aussi. En pleine nuit, pleine de sommeil… non, mauvaise idée. Mais c’était toujours une astuce bonne à savoir. « J’en apprends encore tous les jours. Merci pour l’astuce. » C’était le genre de chose qui la faisait se sentir incapable de prendre totalement soin de la petite. Mais elle ferait tout son possible pour s’améliorer. Pour Chloé, pour Arya et pour elle-même. Comment pourrait-elle se regarder dans le miroir si elle était incapable de prendre soin du dernier membre de sa famille encore vivant. « Qu’est ce que vous voulez ? Un café ou autre chose ? Il y a pas mal de choix. » La voix de Sara-Rose la ramena à la réalité. La recentrant sur le moment. Elle regarda rapidement la machine, lançant rapidement un café au caramel, sans vraiment y réfléchir. Elle osa aller jusqu’à demander pourquoi Sara avait mal à la tête. « En tant que psy, je ne suis pas censée vous parler de moi mais puisqu’on est à la machine à café, j’imagine que je peux faire une exception. » Freya apprécia ça, être une exception. C’était agréable. D’autant plus qu’elle appréciait vraiment la psychologue. Elle espérait qu’un jour elles pourraient vraiment devenir amies. Si elle arrivait à sortir de ce suivi psychologique qu’on lui imposait. « Disons que je suis depuis quelques mois dans une situation amoureuse un peu compliquée. Beaucoup, même. Et j’ai beau tout faire pour m’en sortir, je retombe toujours exactement au même endroit. Ca devient frustrant, j’en viens à m’analyser moi-même pour savoir ce qui cloche. » Freya devait l’avouer, elle était heureuse d’entendre Sara se confier à elle, même si elle n’entrait pas dans les détails. Un problème de cœur… C’était la chose qui attaquait le plus le sommeil sur cette planète. Elle-même y aurait été victime si elle n’avait pas eu Chloé. Elle grimaça doucement, ne sachant pas trop quoi dire à Sara. Après tout, elle n’était pas sure qu’elle puisse la conseiller. Une psychologue n’aurait que faire des conseils d’un écrivain. « La vie est loin d’être comme on l’imaginait. Quand j’étais plus jeune, je pensais qu’à 30 ans, je serais mariée, maman de deux enfants. J’imagine que vous aussi, vous imaginiez quelque chose de différent … » Freya attrapa son gobelet de café, qui venait de finir de couler. Elle n’était pas dupe, elle savait que c’était aussi un moyen détourné qu’avait trouvé la jeune femme pour la faire parler. Mais elle n’était pas vexée, après tout, c’était le travail de Sara. Au moins, cette situation informelle la détendait un peu. « Rien n’est jamais comme on se l’imagine. Et plus je vois mes 30 ans approchés, plus je me rends compte que ce ne sera pas je le pensais. » C’était le moins qu’elle pouvait dire, tout était différent. Elle avalait une gorgée de café, comme pour se laisser le temps de réfléchir à ce qu’elle voulait dire. Elle reprit doucement la parole. « J’avais un homme dans ma vie avant de venir m’installer. Jared. On a passé deux ans ensemble. J’imaginais déjà qu’il allait bientôt me demander en mariage. Et puis Arya et Ethan sont morts… Il n’était pas prêt à me suivre, à prendre soin de Chloé. Je ne lui en veux pas, après tout, c’était beaucoup lui demander. Et le point positif d’avoir un enfant en bas âge, c’est qu’on n’a pas le temps de réfléchir. De se rendre compte de tout ce qui se passe. » La solitude était là pourtant, souvent. Sans doute pour ça qu’elle était si reconnaissante à Seeley, il était toujours là dans les pires moments.

_________________

    I would hold you in my arms. I would take the pain away. Thank you for all you've done, forgive all your mistakes, there's nothing I wouldn't do to hear your voice again.Sometimes I wanna call you but I know you won't be there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SARA + she makes me talk

Revenir en haut Aller en bas
 

SARA + she makes me talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) Daniela d'Allonville || 38 ans || L.A Habitant || Sara Ramírez ou Charisma Carpenter
» Sara, un nouveau départ!
» Magne Talk
» Photos de Sara Sampaio
» Un p'tit nouveau (enfin, 1m96 quand même et pas si nouveau que cela!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS, STILL YOUNG :: MYRTLE BEACH :: pinecrest :: grand strand general medical center-