AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CLARE + she acts like summer and walks like rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Tired little laughs, gold-lie promises, we'll always win at this.
If it had been easy for Romeo to get to Juliet, nobody would have cared. Same goes for Cyrano and Don Quixote and Gatsby and their respective paramours. What captures the imagination is watching men throw themselves at a brick wall over and over again, and wondering if this is the time that they won't be able to get back at each other.

› points : 54
› myrtle beach since : 14/04/2014
› messages : 249
› pseudo : lady berry/caroline
› célébrité : Candicola
› crédits : ©chevalisse && tumblr
› statut civil : Elle a deux hommes dans sa vie Ben & Jerry's. Sérieusement, elle est célibataire officiellement, mais elle fréquente un homme marié et elle se pose aussi des questions sur ses sentiments pour son meilleure ami....
› métier : Gérante d'une agence de rencontre en ville : Love(dot)match
› adresse : #50 Myrtle beach downtown et aussi au starbucks du coin.

Dear Diary
› relationship:
› to do list:

MessageSujet: CLARE + she acts like summer and walks like rain Ven 18 Avr - 19:20


Clarissa "Clare" Jolene Rhodes

Anything I can do to help? I'm pretty courtroom savvy. I mean, I haven't seen every episode of 'Law & Order.' Just, like 400 of them.

ÂGE + Elle a 29 ans, et pour elle l'approche de la trentaine est un véritable enfer. Elle appréhende beaucoup le passage de cette dizaine. Au fond, elle n'a pas l'impression d'être adulte, elle se comporte encore parfois comme une adolescente, c'est d'ailleurs elle qui apprends toutes les bêtises inimaginables à ses petits neveux. DATE & LIEU DE NAISSANCE + Myrtle Beach, le 18 mars 1985. Elle est née deux minutes après sa jumelle Kathleen. ORIGINES + américaine pure souche. EMPLOI + Elle a été pendant longtemps serveuse au starbucks de la ville, et aujourd'hui elle gère une agence de rencontre avec sa meilleure amie. Elle se débrouille plutôt bien, elles ont des idées originales pour favoriser les rencontres. Elle adore son boulot. ORIENTATION SEXUELLE + elle est hétéro. STATUT CIVIL + Elle est célibataire, ce qui inquiète sa mère qui a 29 ans aimerait bien qu'elle se case et qu'elle ait des enfants, mais Clare n'en est pas là encore. Elle a eu pas mal d'aventure mais n'a jamais trouvé LE mec idéal. Mais elle a fait un deal avec son meilleur ami, si elle n'est pas mariée ou en couple a 35 ans, ils se marieront tous les deux. Le seul garçon dont elle est tombée amoureuse a finit pas épouser sa meilleure du lycée d'ailleurs elle ne lui a jamais pardonné ça. TRAITS DE CARACTÈRE + écrire ici. GROUPE + écrire ici.

Pour cocher la réponse que vous souhaitez il suffit d'enlever le "un" dans le mot "unchecked"

Pour toi avoir 30 ans c'est :
la meilleure chose qui te sois arrivée.
 un véritable enfer.
 tu t'en fiches, c'est encore loin.
 déjà passé et ça ne t'as pas changé grand chose.

Ton avenir tu l'imagines plutôt :
 pleins d'amis, des fêtes sans arrêt et aucune contrainte.
 un mari, des enfants, une maison.
 une belle carrière et rien d'autres.
 tu n'en sais rien du tout encore, tu vis au jour le jour.

En soirée, est-ce qu'il t'es déjà arrivé de mentir sur ton âge pour draguer ?
A chaque fois, à mon âge c'est difficile de faire autrement.
Jamais, la personne doit m'accepter comme je suis.
Quelques fois, simplement pour rigoler.
Je n'en vois pas vraiment l'intérêt.

Quand un(e) ami(e) vient pleurer dans tes bras suite à une séparation, quelle est ta réaction ?
Tu tentes de le/la rassurer du mieux que tu peux et tu le/la consoles.
Tu fais l'effort de le/la consoler, mais tu attends avec impatience de pouvoir faire autre chose.
Tu l'entraînes directement en soirée, se soûler c'est la meilleure solution.
Tu t'en contrefiches, la/le laisse parler et change rapidement de sujet.

T'es plutôt quel genre de dragueur/dragueuse ?
Le gros lourd qui sort les vieilles phrases de dragues pourries.
Le mec/la fille sûr(e) de lui/elle qui croit que tout le monde est à ses pieds.
Le/la grand(e) timide qui parle dans sa barbe et perd ses mots une fois devant sa proie.
Tu ne dragues jamais.

Avoir des enfants c'est :
La pire chose qui puisse t'arriver.
Ton rêve depuis de longues années.
Pas très urgent, tu n'y penses pas pour le moment.
Déjà fait ou en cours.
TICS ET MANIES + Elle se soucie de l'environnement, mais elle aime tellement les bains chauds, qu'elle met sa conscience écologique de côté lors de ses moments là. (+) A parfois la main lourde concernant l'alcool, mais fort heureusement, elle le tient assez bien. Elle est plus du genre à délirer pour un rien par la suite que de finir en petite culotte ou devant la cuvette des toilettes. Lorsqu'elle a trop bu on le remarque facilement, elle se met à parler russe. Elle a appris à le parler au lycée. (+) Après le lycée elle est partie un an à Los Angeles pour effectuer un stage dans une entreprise, enfin ça c'est la version officielle. En réalité, elle est partie de chez elle car elle était enceinte et elle ne voulait que personne le sache. Ses sœurs ne sont pas au courant. Elle a eu une petite fille et elle l'a fait adoptée. (+) Elle a une grande manie de trier ses m&m's par couleur et par taille. Elle commence toujours par les petits jaunes pour terminer par les gros bleus. Malheur à celui ou celle qui viendrait à mélanger ses m&m's (+)  Elle est végétarienne et ça depuis ses 10 ans, tout ça parce qu'un jour elle est tomber sur une émission de télévision montrant comment les animaux étaient maltraiter avant d'être tuer. (+) Il lui est déjà arrivé de faire de nombreuses donations à des organisations ayant pour but de sauver les animaux. Elle est d'ailleurs une membre active dans l'organisation PETA. (+) Lorsqu'elle ne va pas bien elle se met devant un film d'horreur et mange du Nutella à la cuillère. (+) Elle fait du yoga 4 fois par semaine. (+) C'est une fan de nourriture japonaise en particulier les rouleaux de printemps et les salades de soja au crevette. (+) Elle accroc à la caféine, starbucks est sa seconde maison. Sa boisson favorite est le latte machiatto avec une pincé de mente et noisette. Oui elle met plus de temps à commander son café qu'à le boire. (+) Elle est une grande fan des films en noir & blanc, elle connait tous les films de Audrey Hepburn ou Marilyn Monroe par cœur. (+)  Elle n'a jamais compris tout cet engouement auprès de la série des Twilight, pour elle ce n'est pas un livre de vampire. Entretien avec un Vampire ou Dracula ça c'est des références. Bella et Edward c'est juste un conte de fée complètement niais. (+) Elle est fan de série télé. Elle ne rate jamais un épisode de Criminal Minds, Greys Anatomy et Chicago Fire et Chicago PD. (+) Elle a une personnalité assez étrange qui fait que personne n'arrive jamais réellement à la comprendre totalement. (+) Elle est accroc à son portable. Elle voue un culte infini à la personne qui a inventé l'application qui regroupent les cartes de fidélités en tout genre, grâce à cela son porte monnaie est bien plus léger. (+) Elle a toujours été une très bonne élève. Elle a très rapidement compris que cela était important pour son bien être futur. La matière dans laquelle elle excellait tout particulièrement était le marketing et la littérature. (+) Elle ne s'énerve que très rarement mais lorsqu'elle a quelqu'un dans le collimateur aussi adorable qu'elle puisse être en temps normal, mieux vaux ne pas trop la chercher car elle ne passera pas par quatre chemin pour faire de votre vie un véritable enfer. (+) Son plus grand défaut est sans aucun doute son manque de confiance et son besoin d’attention. Un psychologue pourrait faire une fortune avec elle. Pourtant elle n'a pas manqué d'amour étant enfant, elle était toujours très entourée...mais c'est peut de là que vient le problème. (+) Tout les matins, elle lit son horoscope, elle peut se pourrir sa journée si ce dernier n'est pas positif.(+) Adore refaire le monde en compagnie de quelqu'un d'autre (+) A quelque fois des soudaines poussées de pensées philosophiques (+) Ne croit pas en Dieu et toutes les croyances qui s'y joignent, même si des fois elle implore sa pitié pour la sortir d'un pétrin.(+)


PSEUDO/PRÉNOM + écrire ici. AGE + écrire ici. FRÉQUENCE DE CONNEXION + écrire ici. SCÉNARIO OU PI + écrire ici. OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM + écrire ici. DERNIER MOT + écrire ici.


Code:
[b]célébrité en minuscule[/b] + prénom nom


Dernière édition par Clare Rhodes le Sam 3 Mai - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Tired little laughs, gold-lie promises, we'll always win at this.
If it had been easy for Romeo to get to Juliet, nobody would have cared. Same goes for Cyrano and Don Quixote and Gatsby and their respective paramours. What captures the imagination is watching men throw themselves at a brick wall over and over again, and wondering if this is the time that they won't be able to get back at each other.

› points : 54
› myrtle beach since : 14/04/2014
› messages : 249
› pseudo : lady berry/caroline
› célébrité : Candicola
› crédits : ©chevalisse && tumblr
› statut civil : Elle a deux hommes dans sa vie Ben & Jerry's. Sérieusement, elle est célibataire officiellement, mais elle fréquente un homme marié et elle se pose aussi des questions sur ses sentiments pour son meilleure ami....
› métier : Gérante d'une agence de rencontre en ville : Love(dot)match
› adresse : #50 Myrtle beach downtown et aussi au starbucks du coin.

Dear Diary
› relationship:
› to do list:

MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain Ven 18 Avr - 19:20

Details in the fabric




★★★
Superheroes were born in the minds of people desperate to be rescued
Un pas devant l'autre. Petit à petit. Clare avançait dans cette rue paisible, un peu endormie de Myrtle Beach. Elle avait dû mal à garder les yeux ouverts, la fatigue mêlée à l’alcool n’aidait pas la jeune fille  à marcher droit. La nuit était tombée depuis bien longtemps. Dans quelques heures seulement, le soleil pointerait le bout de son nez sur la ville, prête pour le commencement d'une toute nouvelle journée. Pendant que certains allaient se lever pour aller travailler, Clare, elle commencerait doucement sa nuit de sommeil, dans son lit si douillé. Encore fallait-il qu'elle parvienne jusqu'à chez elle. Elle avait un peu de mal à se souvenir du trajet pour arriver jusqu’à chez elle. Une fois chez elle, elle devra être des plus silencieuse pour éviter de réveiller sa grande sœur qui ne manquerait pas de lui faire la morale encore une fois, sa sœur jumelle qui allait sûrement tenter de comprendre pourquoi Clare avait encore découché et avec qui elle était et son père qui se lamenterait sur le comportement d’une de ses cadettes. Marchant à petit pas maladroit dans les rues, elle n'était plus certaine de comprendre ce qu'il se passait. Elle n'était même plus sûre de se souvenir du lieu où elle se trouvait actuellement. Alors, elle continuait de marcher, droit devant elle. Pieds nus, elle tenait ses chaussures à la main, dont l'une semblait avoir été séparée de son talon aiguille. Elle ne se souvenait pas de la manière dont cela était arrivé. La seule chose qu'elle avait encore en mémoire, de cette nuit là, était qu'elle s'était rendue dans la boîte de nuit la plus proche avec une amie. Une connaissance, plus tôt. On était vendredi et en cette fin de semaine elle avait un anniversaire à fêté, celui d'une fille de la classe. Le reste ? C'était plutôt flou. Son esprit était encore bien perturbé sous les flots d'alcool qu'elle avait ingurgité. Elle voulait faire la fête, encore. Cela s'était fini bien trop rapidement. Elle ne savait pas comment Lydia avait fini sa soirée, peut-être dans les bras d'un éventuel homme, peut-être endormie au-dessus de la cuvette d'une éventuelle toilette. Elle ne se souvenait même pas l'avoir vu partir. Peut-être que cela n'avait pas été le cas. Clare s'était contenté de se déchainer sur la piste, ne la quittant que pour prendre  des verres, les uns après les autres. Elle avait fuit la boîte de nuit lorsqu'un mec trop lourd était venu l'enquiquiner, voulant la forcer à diverses choses qu'elle ne souhaitait pas. Il n'était pas à son goût, mais il était plutôt fort qu'elle, encore. Prétextant un passage aux toilettes, la blondinette avait fini par s'enfuir par une fenêtre minuscule, brisant par la même occasion, le talon de l'une de ses chaussures.  Elle attrapa son téléphone portable et tenta de composer le numéro de Lydia,  elle y parvient avec difficulté et marmonna quelques insultes sur son répondeur car cette dernière n’avait pas répondu.  Et voilà qu'elle titubait dans les rues, à la recherche de quelqu'un avec qui elle pourrait continuer cette soirée, pourtant si bien commencée. Elle chantait à tue-tête en pleine rue, se fichant un peu de réveiller quelques habitants aux alentours. Lorsque quelqu'un l'interpella, elle mit un certain temps à réaliser que c'était à elle que l'on s'adressait. Tandis qu'elle se tournait, un agent de police apparaissait devant elle, répétant des paroles qu'elle ne comprenait pas, vu son état ce n’était pas étonnant. Un sourire aguicheur prenait place sur les lèvres de la lycéenne, elle déposait alors une main sur le torse de l'argent. Chose que sobre elle n’aurait jamais fait mais son jugement était bien loin d’être clair.  « Tellement ex-ci-tant ! J'ai toujours rêvé de le faire avec un homme armé. » Annonçait-elle alors qu'elle s'attaquait déjà à la braguette du policier. Mais rapidement, sans qu'elle ne puisse comprendre ce qu'il se passait, voilà que la jeune femme se retrouvait menottée, à l'arrière d'un véhicule. Peu de temps après, voilà qu'elle était assise dans une cellule de dégrisement, ou du moins, une espèce de cellule qui y ressemblait. « Alors, on tient pas l'alcool Rhodes? ». Une voix masculine se fit entendre et immédiatement, Clare leva les yeux vers l'inconnu, un sourire amusé sur les lèvres malgré la douleur perçante dans sa tête. Tandis qu'elle observait des hématomes sur son visage, elle annonçait  « T'es vraiment plus charmant sans les bleus Nick.» (…) Au petit matin, Clare et son compagnon de cellule sortirent enfin. La jeune blonde avait un mal au crâne horrible, elle avait l’impression d’avoir une manifestation dans sa tête. Elle avança jusqu’au comptoir à l’entrée récupérer ses effets personnels, elle plissa les yeux lorsqu’elle croisa la lumière du jour.  Elle commença à avancer vers la porte de sortie. Le jeune homme, prit ses affaires à son tour et le policier lui tendit les chaussures de la jeune femme « Ta copine à oublié ça Nick, elle va en avoir besoin je crois. », Nick fit un signe de la tête à l’officier de police et rattrapa Clare. « Je crois que tu as oublié quelque chose ! » elle regarda les chaussures, et soupira « Oh je vais mourir aujourd’hui c’est sûr. » dit-elle en prenant les chaussures noires, le jeune homme la regarda sans comprendre « J’ai emprunté ces chaussures à ma sœur, sans lui dire bien sûr. Je suis morte. » Nick se mit à rire, il prit la jeune fille par les épaules « Je t’offre un petit déjeuner avant ton exécution. C’est moi qui régale alors profite de ton dernier petit déjeuner sur cette terre » Clare se mit à rire à son tour et suivit Nick au café le plus proche. Nick était un peu plus âgée qu'elle, il était en dernière année de lycée et toutes filles craqué carrément pour lui, et Clare ne faisait pas exception. Un café n’était pas de refus, cela l’aiderait sans doute à aller mieux et à vaincre sa gueule de bois. Elle n’était pas pressé de rentrer chez elle, son père devait déjà être au courant et avait dû la laisser en cellule pour lui donner une leçon sur son comportement. Clare passa une bonne partie de la matinée avec Nick, elle le trouvait fascinant et il était tellement gentil avec elle.

Assise dans sa baignoire, Clare tenait ce petit bâtonnet dans ses mains et le fixait avec insistance. Elle attendait patiemment, ou plutôt impatiemment que quelque chose s'affiche sur ce petit écran. Elle ferma les yeux une seconde et les ré-ouvrit rapidement, comme si ce geste allait faire avancer le temps. « Soit négatif s'il te plait, soit négatif.» Depuis maintenant 10 minutes elle attendait le fameux résultat qui allait lui dire si sa vie allait changer ou non. Lorsqu'elle vu la réponse positive sur le test de grossesse elle soupira et s'allongea dans la baignoire. « Et merde... » Elle ne pouvait pas y croire, qu’est-ce qu’elle allait faire maintenant? Un bébé à 17 ans? Impossible, elle ne pouvait en parler à personne. Le père? Compliquée, oui pourquoi faire simple quand on peut compliquer les choses et elle ne voulait pas en parler à ses sieurs, elle avait peur en réalité. Et honte aussi. Elle resta dans cette baignoire encore quelques heures, a réfléchir à la situation. Elle jouait avec son téléphone portable, elle hésitait à appeler Nick pour lui dire qu'ils faillaient qu'ils parlent, mais elle n'avait pas le courage d'appuyer sur le bouton pour faire ce coup de fil. (...)  « Sweety, tu as pensé à ton avenir récemment? », les deux sœurs jumelles étaient dans la chambre de Kat en train de lire des magasines de mode pour Clare et regarder des annonces de job sur internet pour Kat. Elle ne s'attendait pas à la même conversation qu'elle avait eu il y a quelques jours avec sa mère. « Non, je m'en balance en fait. Pourquoi Kat? » , la jeune blonde replongea dans son magasine. Bien sûr qu’il y pensait à son avenir, mais pour l’instant il était compromis. Cela faisait maintenant deux semaines qu’elle avait appris qu’elle était enceinte, et elle n’avait pas pu se résoudre à terminer cette grossesse. Elle ne savait pas comment elle allait faire, mais elle ne pouvait pas tuer ce petit bébé. Mais elle savait aussi qu’elle ne pourrait pas le garder. Elle avait donc fait des recherches sur internet pour trouver une solution, et à Los Angeles, elle avait trouvé ce centre qui aidait des femmes enceintes comme elle. Elle pourrait aller là bas, vivre sa grossesse et faire adopter le petit bébé. Mais elle devait trouver une raison de partir de chez elle, et rester loin de tout le monde pendant un certain temps. « Tu sais que tu as 18 ans maintenant et... », Clare se releva rapidement et se regarda dans la glace. « Sans blague? 18 ans déjà?? Putain, je me fais vieille va falloir que je pense à la crème anti ride. » et elle se mit à rire, une façon d'éviter une conversation sérieuse peut être. Ou l’humour un peu douteux de la jeune Rhodes qui ressortait. Elle n'aimait pas ce genre de conversation et faisait tout pour les éviter, bien sûr elle savait que dans quelques jours elle allait être diplômée du lycée et qu'il fallait qu'elle pense sérieusement à ce qu’elle allait faire après. « Arrêtes, je parle sérieusement là », Kathleen poussa son ordinateur sur le côté et fit face à sa petite sœur. « Pardon maman », en disant cela Clare avait fait la voix et la moue d'une petite fille qui vient juste de se faire prendre sur le fait après une grosse bêtise. « Arrête de faire l'enfant. Ce que je veux dire c'est que dans quelques jours tout au plus, normalement, tu auras ton diplôme de fin d'études. Finit les cours, bonjour la cour des grands. Ça ne te préoccupe pas toi, tu n’as encore pas trouvé l'université ou tu veux aller? Tu as eu beaucoup de réponses positives mais tu n'as pas encore fait de choix Clare.  Je veux dire, tu te plaint que les parents passent leur temps à te… »Clare ferma son magasine « Okay, si tu veux me faire une leçon de morale Kat, je passe mon tour », elle se leva et alla se poser sur le rebord de la fenêtre. Elle ne savait plus ce qu’elle allait faire, pourtant un an auparavant tout était clair, maintenant elle est perdue. Alors le fait qu'on lui rappelle ne fait que l'agaçait. « Mais pense à ton avenir merde Clare. Et puis regarde, tu as un potentiel énorme et tu préfères t'amuser plutôt que de te créer un avenir stable. Tu sais, t'en a qui n'ont jamais eut notre chance... », le dos tourné à Kat, la jeune blonde  leva les yeux au ciel, sa mère et Kat s'était donné le mot ou quoi? Il ne manquait plus que Millie   « Arrête tu me soules! J'ai pas envie de penser à mon avenir pour l'instant, je sais je suis qu'une pauvre idiote, on me le dit suffisamment, je ne sais pas quelle université choisir et alors. Et puis qui te dit que je veux faire des études de droit hein? » Parler de tout ça était difficile pour Clare, car tout était compromis maintenant et le fait qu’on le lui rappelle était encore plus dur. Mais le plus était de mentir à sa sœur jumelle.




★★★
If you feel like falling down, I'll carry you home.
appel à Breana le jour où elle abandonne sa fille.

En revenant chez elle Clare pensait avoir mis beaucoup de choses de côté et ainsi pouvoir recommencer sa vie. Elle se disait que tout les mensonges qu'elle avait pu raconter cette année était pour le mieux, elle tentait de s'en persuader. Le plus dur avait été de mentir à ses sœurs, et à Slater. Elle n'avait aucune idée si ils se doutaient de quelque chose, mais elle avait trouvé toujours une excuse plausible pour éviter les réunions de famille pendant une année. Son travail lui prenait beaucoup de temps et elle voulait faire ses preuves, voilà ce qu'elle leur raconter. En réalité, elle était simplement serveuse dans un petit bar pas très recommandable mais en étant enceinte c'est pas facile de trouver un emploi. En revenant à Myrtle Beach, elle voulait se reprendre en main , ne plus penser au passé et à ce qui s'était passé. Elle avait cependant envie de revoir Nick, au fond d'elle, elle avait toujours des sentiments pour lui et elle lui avait mentit à lui aussi, elle voulait simplement tenter de se racheter à ses yeux. Imaginez sa surprise lorsqu’elle appris que non seulement il sortait avec sa meilleure amie, mais qu’il lui avait juré amour et fidélité jusqu’à ce que la mort les sépare. En réalité Clare n’en voulait pas à Nick qui n’avait sûrement pas la moindre idée des sentiments qu'elle avait pour lui. Elle en voulait à sa soit disant meilleure amie qui savait pertinemment ce qu’elle ressentait pour lui et qui avait profité de son départ pour le lui prendre. Jolene n'avait d'ailleurs pas daigné lui donner des nouvelles pendant cette année et elle comprenait aujourd'hui pourquoi. Cependant devant tout le monde elle fit comme si de rien était. Elle félicita comme il se devait Nick, mais elle ignora royalement Jolene. Mais cette dernière n'appréciait pas le comportement de son amie, et voulait avoir des explications. « Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? » Lui demanda Clare en soupirant et tout en regardant la liste des invités de la journée. Elle faisait ce qu’elle pouvait dans ses circonstances surtout pour éviter un scandale. « Félicitation peut-être ? » . Elle espérait qu’elle passe l’éponge et qu’elle soit heureuse pour elle, que tout redevienne comme avant. Mais c'était impossible, Clare avait toujours été quelqu'un de rancunier, et cette année loin de ses proches et famille n'avait pas changer ce trait de caractère. Clare aurait peut-être pu être heureuse pour elle si elle n’avait pas fait cela dans son dos. « Félicitation tu as eu ce que tu voulais -- comme toujours. » Lui répondit la jeune blonde. Elle paressait aigrie et hautaine et c’était le reflet de ce qu’elle ressentait. Comme si elle avait été trahie par la seule personne qui était censé avoir ses arrières. « Clare .. » Jolene s'approcha de son amie et tendit la main vers elle. Mais Clare se recula encore un peu. Elle ne voulait pas faire un scandale ici et aujourd'hui, mais elle ne pouvait plus ne rien dire. « Tu savais ce que je ressentais pour lui et pourtant tu as jeté son dévolu sur lui. » Lui fit remarquer la jeune blonde. Malgré sa colère elle était aussi déçue. Déçue d’avoir une relation aussi catastrophique avec Jolene, celle qui avait été avec elle pendant des années, durant son enfance et son adolescence. « Il faut toujours que tu ramènes tout autour de toi. » Lui fit remarquer à son tour Jolene sous les yeux surpris de la jeune femme. Elle ne s’attendait pas à cela. Elle trouvait qu’elle avait un sacré culot. « Non mais je rêve .. » Lâcha Clare avant de lever les yeux au ciel. Jolene n’avait jamais supporté l’attention porté sur son amie alors dès qu’elle le pouvait elle renversait la situation. Tout le monde avait beau la voir comme gentille et discrète Clare n’était pas dupe. « Tu as profité de mon absence pour l'avoir » Rajouta la jeune femme. Elle parlait du fait qu'elle avait du partir pour mettre au monde son enfant, bien sûr Jolene n'était pas au courant, donc pour elle, Clare faisait simplement allusion à son travail pour lequel elle avait du abandonner sa vie à Myrtle Beach pour un an. « Tu sais que c’est faux. » Lui répondit Jolene. Elle essayait peut-être de se convaincre elle-même, elle le pensait peut-être. Elle abandonnait. « Crois ce qui peut t’aider à dormir. » Lui lança-t-elle avant de tourner les talons et de partir. Pour le reste de la soirée elle fit comme si de rien était cependant en ce qui la concernait elle ne voulait plus parler à Jolene, elle allait rester ce soir et faire comme si tout allait bien, elle allait mentir sur son année à Los Angeles. Ce fut la dernière phrase qu’elle prononça à son amie. Avec cette phrase, elle avait mis un terme à leur amitié, même si cela n'était pas explicite Jolene le savait aussi. (...) Le lendemain matin, Clare n'avait pas envie de sortir de sa chambre. Elle ne répondait même pas aux messages de ses amies qui visiblement étaient inquiètes de ne pas avoir de nouvelles. Sans qu'elle s'y attende une tornade blonde répondant au doux nom de Breana débarqua dans la chambre. « Aller ma grosse lève toi. On est samedi, c'est jour de shopping. » La seule réponse qu'elle reçu fut un grognement de la part de Clare. « Clare qu'est ce qui t'arrive? » Breana regarda son amie avec inquiétude, elle ne l'avait jamais vu comme ça. Habituellement le mot shopping avait un effet magique sur elle. Mais là aucune réaction, Breana se doutait que quelque chose n'allait pas. La jeune blonde prit place au bord du lit en allongeant ses jambes et appuyant son dos contre la tête de lit. Elle savait que quand Clare voudrait parler, elle le ferait. « Jolene a épouser Nick.» dit-elle en sortant de sous sa couette. « Elle l'a épouser Bee' » Breana arrêta de regarder sa nouvelle manucure et reporta toute son attention sur son amie. « Pardon?? Nick et Jolene?? Nick le gars qui...enfin tu sais quoi. » Breana fit une grimace et soupira « Je sais pas pourquoi je pensais naïvement que peut être tu sais... non mais faut que j'arrête de regarder le notebook et autre comédies romantiques à la con. » Breana se mit à rire et s'allongea auprès de son amie « C'est un crétin de toute manière celui là...aller dis toi que ton prince va finir par venir. »




Spoiler:
 


Dernière édition par Clare Rhodes le Mar 6 Mai - 20:16, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Tired little laughs, gold-lie promises, we'll always win at this.
If it had been easy for Romeo to get to Juliet, nobody would have cared. Same goes for Cyrano and Don Quixote and Gatsby and their respective paramours. What captures the imagination is watching men throw themselves at a brick wall over and over again, and wondering if this is the time that they won't be able to get back at each other.

› points : 54
› myrtle beach since : 14/04/2014
› messages : 249
› pseudo : lady berry/caroline
› célébrité : Candicola
› crédits : ©chevalisse && tumblr
› statut civil : Elle a deux hommes dans sa vie Ben & Jerry's. Sérieusement, elle est célibataire officiellement, mais elle fréquente un homme marié et elle se pose aussi des questions sur ses sentiments pour son meilleure ami....
› métier : Gérante d'une agence de rencontre en ville : Love(dot)match
› adresse : #50 Myrtle beach downtown et aussi au starbucks du coin.

Dear Diary
› relationship:
› to do list:

MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain Ven 18 Avr - 19:21



★★★
From my experience, honey,
if he seems too good to be true—he probably is.

« T'es vraiment pas drôle en ce moment Clare je te jure. Si j'avais su je ne t’aurais pas emmené. Tueuse d'ambiance » A ces mots elle poussa un long soupir de désespoir. Breana avait raison, elle n'était pas très drôle. Et pourtant c'était la soirée où elle aurait dû avoir un grand sourire et être heureuse. Les deux amies venaient de nouveau de célébrer un nouveau mariage de leur client, ce qui était une très bonne chose pour leur agence de rencontre. Mais elle n’était pas d’humeur et de plus elle avait bien exprimer son envie de ne pas participer à sa petite sortie nocturne, mais c'était Breana qui avait insister alors il ne fallait pas non plus qu'elle se plaigne et en demande trop. Aujourd’hui était censé être l’anniversaire de sa fille, cette petit fille qu’elle avait fait adoptée quelques années auparavant. Seule Breana était au courant et c’est d’ailleurs pour ça que cette dernière avait insister pour que Clare la suive. « Je t'avais dis que je ne voulais pas venir. » Déclarait-elle tout en buvant son verre à une vitesse bien trop rapide pour que ce soit recommandé. Le silence repris place entre les deux amies et alors que Clare était déjà à son sixième verre de la soirée Breana lui donna un coup de coude. « Mais...Aïe qu'est-ce qu'il te... Si tu veux que j'arrête de boire dis le, me tape pas. » La petite blonde la fixa d'un regard insistant et repris. « Ça ne va pas te plaire. Il y a un mec qui te regarde depuis cinq minutes. » elle regarda alors Breana de plus en plus perdue par son comportement soudainement étrange et même pour elle c'est vous dire. Ce n'était pas parce qu'un crétin sortie de nulle part la fixait qu'il allait l'agresser ou qu'elle allait être intéressée alors elle n'avait pas de soucis à se faire de ce côté là. «Et? » elle attendait une explication « Et je sais que tu n’aimes pas ce genre de typer mais il est canon. », Clare regarda en direction du fameux jeune homme et reconnue l'homme de l'ascenseur lorsqu’elle était allée voir son père au travail la veille. Elle lui sourit en levant son verre vers lui, et se retourna vers son amie avant de finir son verre cul sec  « Je te laisse je vais m'amuser un peu », Clare  laissa son amie seule au bar mais pas pour longtemps puisqu'un beau jeune homme vint l’accoster.  Clare se dirigea vers l'homme tout en souriant  «Je vais croire que vous me suiviez. » le jeune homme brun sourit à la réplique de Clare  «Je pourrais vous faire la même remarque. C'est vous qui me suiviez peut être. », les deux jeunes gens ne se lâchaient pas du regard.  «Je t'offre un verre?»elle haussa les épaules pour seule réponse. Ce n’était sans doute pas une bonne idée, elle n’avait pas les idées vraiment claire et rajouter quelques d’alcool n’allait pas arranger les choses  «J'ai une règle, ne jamais boire en compagnie d'inconnus. Désolé », le jeune homme lui tendit la main «Enchanté je m'appelle Callen et toi?», elle lui tendit sa main en retour  «Clare, enchantée. Maintenant je crois qu'on peut boire un verre ensemble. ». Ils parlèrent pendant un moment, ils flirtaient innocemment. Enfin de son côté à elle, puisque de son côté c'était tout une autre histoire. Quelques jours plus tard, Callen invita la jeune femme au restaurant. Les deux jeunes étaient allés dans un grand restaurant dans la ville voisine de Myrtle Beach, Clare savait qu'il fallait réserver des mois à l'avance avant de pouvoir avoir une table, et elle se demandait comment Callen avait pu obtenir cette table, lorsqu'elle avait demandé il lui avait simplement répondu qu'il avait des connaissances. « Je commence par le dessert. Je ne vois pas l'intérêt d'attendre. Imagine que je meurs en mangeant mon plat principal » Callen sourit avant de répondre tout simplement. Avec lui elle arrivait à oublier son passé, et toutes les mauvaises pensées qu'elle pouvait avoir. Mais elle se doutait que quelque chose devait clocher avec lui, il était genre trop parfait pour que cela soit vrai. Il y avait forcément un vice caché.

« Je suis désolé pour le rendez-vous raté de ce soir… » Ils marchaient, main dans la main, approchant de l’appartement où vivait Clare avec Breana depuis quelques mois. Cette cohabitation était provisoire, c'était le temps qu'elle puisse avoir son appartement à elle dans deux semaines exactement. Il était presque cinq heures du matin, le soleil n’était pas encore levé, mais on pouvait déjà entendre les plus matinaux des oiseaux commencer à chanter et se répondre. Le rendez-vous aurait dû être une catastrophe. Ils en étaient rendu à ce stade où on voit que les choses prennent de l’ampleur, qu’elles pourraient aller plus loin, sans qu’on en soit venu aux déclarations. Ils auraient dû aller dans ce nouveau restaurant avant d’aller au cinéma. Au milieu du repas, Callen avait reçu un appel de la caserne, ses collègues avait besoin de lui pour une intervention car celui qui devait le remplacer ce soir là était malade alors Callen devait reprendre son poste. Voyant le regard dans ses yeux, Clare avait cru qu’il la laisserait en plan, entre la soupe et le plat principal. Mais il a fait des pieds et des mains pour ne pas avoir à travailler, après négociations il a pu finir le rendez vous avec Clare. « J’ai passé une merveilleuse soirée, Callen. » Ils montèrent les marches de l'entrée. Lentement, pas pressés de mettre fin à leur rendez-vous. Devant la porte, ils restèrent un moment immobiles. Puis Callen fit le premier pas. S’approchant de Clare, il captura ses joues dans ses paumes de mains. « Bonne nuit. » Un baiser. Doux, gentil. Elle rit silencieusement avant de se mettre sur la pointe des pieds et d’aller réclamer un baiser plus passionné. Sans briser leur étreinte, elle plongea sa main dans son sac et rechercha, à tâtons, ses clés. Une fois trouvées, la jeune femme réussit à déverrouiller la porte en entraînant subtilement Callen avec elle. «Tu veux entrer? » Elle tentait de prendre le ton le plus suave et séducteur possible, mais elle ne pouvait pas contrôler le sourire niais que formaient ses lèvres. « Je ne peux pas… J’adorerais, mais je bosse tôt demain et – » Clare rit, lui coupant la parole. «Et tu as peur que je t’épuise toute la nuit ? » Si elle avait des traits angéliques au visage, la lueur dans ses yeux témoignaient de son brin de malice. Ce fut au tour du jeune homme de rire. Elle renchérit  «Eh puis, ma chère coloc n’est pas là du week-end… ». En principe Clare n'était pas ce genre de fille. Ce genre de fille qui invite le garçon à monter au premier rendez vous, mais elle  se sentait bien avec Callen et elle n'avait pas envie que cette soirée se termine. Elle se recolla contre le jeune homme en passant ses bras autour de son cou. Ils s’embrassèrent à nouveau. Décollant leurs lèvres de façon à ce qu’elles ne fassent plus que se frôler, il ajouta : « C’est très tentant, mais je dois vraiment y aller. » La blonde fit une légère moue, usant de son dernier recours, avant de s’avouer vaincue. Elle relâcha son étreinte d’autour de son cou et déposa un léger baiser chaste du bout de ses lèvres. «Bonne nuit. » Elle poussa la porte de l’appartement et se retourna pour y entrer. Callen attrapa sa main et la fit revenir vers lui. Il replaça une mèche de cheveux blonds qui avait retombé devant le front de Clare avant de l’embrasser une dernière fois. « Bonne nuit. » elle mis quelques instants à reprendre ses esprits, le regardant dévaler l’escalier puis repartir dans la même direction qu’ils étaient arrivés. Elle franchit le seuil de la porte et s’adossa contre elle. Elle soupira et se remit à sourire. Ce n'était sûrement pas une bonne idée, mais tant pis, elle avait le droit de vivre.




★★★
I love you. I'm never going to stop feeling that way because
even if i hate to admit it you've sort of set a pretty high standard.

«Hey. Je ne savais pas si tu allais venir ou pas.» Clare regarda Slater avec un sourire timide. La veille elle s'était pris la tête avec lui car il lui avait annoncé qu'il avait eu une promotion mais qu'il devait partir à New York. Et elle l'avait accusé d'être égoïste, de la laisser seule, alors qu'elle n'avait aucun droit de lui interdire de partir ou de le faire se sentir coupable. Mais voilà, Clare aimait beaucoup Slater, il était son meilleur ami, son double. Il était d'ailleurs l'un des seuls hommes à qui elle pouvait faire confiance. «Moi non plus je dois t'avouer. » Clare lui fit un faible sourire et lui désigna la chaise vacante en face d’elle. «Assis toi » Slater prit la chaise libre en face de la jeune fille sans vraiment faire de commentaires «Je te dois un double cappucino avec un extra de crème. Enfin je sais que ça fait un moment mais...» Slater la regarda sans rien dire « Je ne veux pas qu’on laisse les choses comme ça, je ne veux pas qu’on soit fâchés. Et que ce soit ton dernier souvenir de moi. Je sais que j'ai eu tort de t'accuser de vouloir m'abandonner, et de dire que tu étais égoïste. Et je ne sais pas si on se reparlera de nouveau un jour, mais je veux que tu saches, que je tiens à toi et que j'adore passer du temps avec toi. Et tu...tu vas vraiment me manquer. » Elle s'arrête de parler une minute, lui ne dit rien. Elle attendait une réponse de sa part, habituellement il avait toujours quelque chose à dire mais cette fois le jeune homme semblait muet «Voilà je crois que c'est tout. » elle évita son regard, mais lui posa son regard sur elle, un regard doux accompagné d'un petit sourire à peine visible. Au fond il ne pouvait pas lui en vouloir, il était totalement sous le charme de sa meilleure amie et c'était d'ailleurs là tout le problème «C'est bon à savoir. Sauf qu'il y a un problème. » elle releva les yeux vers lui d'un coup, elle avait peur de ce qui allait suivre. Elle avait peur que son comportement de la veille est tout gâché entres eux. Parce que même si elle ne voulait pas se l'avouer, il comptait beaucoup pour elle. Et elle se disait qu’il était peut être temps de lui montrer. Et ce qu’elle essayait de faire aujourd’hui devant cette tasse de café, et même si c’était maladroit de sa part elle essayait. «Lequel? » Clare plongea son regard dans le sien. «Je ne pars pas. ». Leurs regards se croisèrent et ils se mirent à sourirent tout les deux, elle était soulagée. «Et tu m'as laissé parler sans m'arrêter?!! » il haussa les épaules et s’appuya sur le dossier de sa chaise «C'est vrai mais avoue que tu le mérites. » elle fit une petite grimace mais savait qu'il avait raison. « Donc ça veut dire que tu me pardonnes? » il la regarda et la laissa languir de sa réponse. Il baissa les yeux et prit un air sérieux «Très certainement. Je dois dire que la nuit dernière en valait presque la peine pour entendre tes excuses ce matin.» Ils se regardèrent dans les yeux. «Alors j'allais vraiment te manquer? » avec un petit sourire en coin, visiblement fier de son petit tour de passe passe «Tu vas vraiment le faire dire une nouvelle fois? » elle lui sourit et dit «Oui tu allais vraiment manquer.» Le jeune homme se rapprocha d'elle et lui dit « Clare, même lorsque j'allais partir, je ne t'aurais jamais quitté toi. » elle regarda autour d'elle un peu gênée de cette déclaration, Slater prit une gorgée de son café mais la recracha dans le verre de suite, Clare se mit à rire « Eww y'a combien de temps que tu as commandé ça? » elle afficha un sourire gênée «Et bien ça fait un moment que j'attends ».



Dernière édition par Clare Rhodes le Mar 6 Mai - 20:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



J'ai lu quelque part qu'on ne reconnaissait pas les instants marquant de nos vies au moment où on est entrain de les vivre. On s'habitue à tout, les choses, les idées, les gens mais on ne se rend compte de notre chance parfois. C'est seulement lorsqu'on risque de perdre quelque chose qu'on se rend compte à quel point on y tient, à quel point on en a besoin, à quel point on l'aime.


› points : 147
› myrtle beach since : 09/04/2014
› messages : 176
› pseudo : Luxette
› célébrité : Blake Lively
› crédits : Bazzart & TumblR
› statut civil : Maman célibataire.
› métier : Journaliste - rubrique Love & psycho
› adresse : Pinecrest, #104

MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain Sam 19 Avr - 6:55

Comme tu es belle (aa)

T'es pas ma jumelle pour rien toi   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



grow old with me.
Life is like dancing. If we have a big floor, many people will dance. Some will get angry when the rhythm changes. But life is changing all the time.

› points : 53
› myrtle beach since : 16/04/2014
› messages : 436
› pseudo : Comet, Emilie.
› célébrité : Olivia Wilde.
› crédits : © Bavboule (avatar);
› statut civil : célibataire.
› métier : organisatrice évènementiel.
› adresse : #21 Myrtle Beach Downtown.

MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain Sam 19 Avr - 18:26

Toi en Candice c'est juste parfait.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Tired little laughs, gold-lie promises, we'll always win at this.
If it had been easy for Romeo to get to Juliet, nobody would have cared. Same goes for Cyrano and Don Quixote and Gatsby and their respective paramours. What captures the imagination is watching men throw themselves at a brick wall over and over again, and wondering if this is the time that they won't be able to get back at each other.

› points : 54
› myrtle beach since : 14/04/2014
› messages : 249
› pseudo : lady berry/caroline
› célébrité : Candicola
› crédits : ©chevalisse && tumblr
› statut civil : Elle a deux hommes dans sa vie Ben & Jerry's. Sérieusement, elle est célibataire officiellement, mais elle fréquente un homme marié et elle se pose aussi des questions sur ses sentiments pour son meilleure ami....
› métier : Gérante d'une agence de rencontre en ville : Love(dot)match
› adresse : #50 Myrtle beach downtown et aussi au starbucks du coin.

Dear Diary
› relationship:
› to do list:

MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain Mar 22 Avr - 9:21

     
ouep on assure dans la famille Rhodes et surtout les jumelles j'ai envie de dire         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



“I believe that everything happens for a reason. People change so that you can learn to let go, things go wrong so that you appreciate them when they're right, you believe lies so you eventually learn to trust no one but yourself, and sometimes good things fall apart so better things can fall together.”


› points : 202
› myrtle beach since : 19/04/2014
› messages : 254
› pseudo : Luxette
› célébrité : Nina Dobrev
› crédits : Myrtille
› statut civil : Vient de se faire larguer par son mec lorsqu'il a appris qu'elle était enceinte de lui. Et bien décidée à assumer le bébé et à le garder. Petit souci, elle se rapproche un peu trop du meilleur ami de son ex...
› métier : Avocate
› adresse : Myrtle Beach Dowtown #099

MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain Mar 22 Avr - 14:00

   

On déchire tout même, les Rhodes, c'est les bombasses au pouvoir    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: CLARE + she acts like summer and walks like rain

Revenir en haut Aller en bas
 

CLARE + she acts like summer and walks like rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ≍ she acts like summer and walks like rain.
» Dreaming of summer floating bath oil
» Looking For The Summer - Chris Rea with Lyrics + PAROLES
» MAC Wash and dry collection (2015 Summer ?)
» OSK summer day 2 dozulé (14)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS, STILL YOUNG :: COME AS YOU ARE :: born this way :: i'm coming home-